Climat-Québec | Orages, tornades et pluie abondante du 11 juillet 2009
Sauter au contenu principal   Afficher le menu pour clavier

Vous êtes ici : Accueil arrowPath  arrowPath Événements exceptionnels arrowPath Orages, tornades et pluie abondante du 11 juillet 2009

Orages, tornades et pluie abondante du 11 juillet 2009

En après-midi et en soirée du samedi 11 juillet de multiples cellules orageuses ont laissé de 40 à 70 mm de pluie sur le sud-ouest et une partie du centre du Québec. En soirée, une tornade a touché la ville de Boisbriand et une autre la ville de St-Augustin-de-Mirabel dans les Basses Laurentides (force F1 et F0 respectivement) et de la grosse grêle a été rapportée à Gatineau.

Image de la tornade

Les orages se sont développés à l’avant d’un front froid, dans le « secteur chaud » d’une dépression centrée sur la Baie d’Hudson. Ce secteur chaud était propice au développement d’orages (humidité, cisaillement du vent, soulèvement). Une première vague d’orages s’est développée entre 15 :00 et 16 :00 sur les Basses Laurentides, et une deuxième entre 18 :00 et 19 :00 sur l’Outaouais et les Hautes-Laurentides, le long d’une ligne parallèle au front froid, à l’avant de ce dernier.

Les images ci-dessous montrent les échos radar de la précipitation à intervalles de 1 heure entre 15 :00 et 23 :00. Les échos radar sont convertis en intensité de pluie (voir légende en bas ). On voit sur les trois premières images la première vague d’orages, et sur les suivantes la ligne d’orage parallèle au front froid (front froid : ligne bleue). Le cercle rouge sur les images de 19 :00 et 20 :00 localise la cellule ayant donné les tornades à Boisbriand et à St-Augustin-de-Mirabel.

Image radar à 15:00 et 16:00
Image radar à 17:00 et 18:00
Image radar à 19:00 et 20:00
Image radar à 21:00 et 22:00
Image radar à 23:00

Source : Archives radar, Environnement Canada

Les quantités de pluie reçues au cours de l’après-midi et de la soirée du 11 juillet totalisent 40 à 70 mm sur la Montérégie, une partie des Bois-Francs, Montréal et les Basses Laurentides. Le maximum de pluie suit un axe SO-NE entre Granby et Victoriaville, sur le piedmont des Appalaches.

Précipitation cumulées sur 12 heures

Source : Analyse Capa de midi le, SMC-Québec, Environnement Canada

À Montréal, où il est tombé près de 50 mm, une telle quantité de pluie n’est pas rare, sans toutefois être fréquente. Sur les 60 dernières années, une accumulation de 50 mm en 10 heures (correspondant à un taux moyen de 5mm/h) connait une récurrence de 5 ans.

En termes d’intensité, la première vague d’orages donna dans la région de Montréal 20 mm de pluie entre 19 :30 et 19 :45, soit en 15 min, et 30 mm de pluie entre 19 :30 et 20 :30, soit en 1 heure. Ces intensités connaissent une récurrence de 6 ans en moyenne à Montréal, ce qui est, comme précédemment, ni rare ni fréquent (voir graphique ici-bas). Toutefois, il est possible que des intensités plus fortes aient été observées mais non captées par le réseau de stations météo.

Graphe de fréquence d'occurence en fonction de la quantité de pluie

Au chapitre du vent, bien évidemment les vents issus des tornades sur les Basses Laurentides ont été les plus forts. Mais compte tenu du caractère très localisé et de courte durée d’une tornade, ils n’ont pas été enregistrés officiellement (estimés à 120-150km/h). Il en est de même pour les rafales de vents issues des orages, qui n’ont pas été captées aux stations météo puisque les rafales maximales enregistrées ont été de l’ordre de 50 km/h.

La carte ci-bas montre la trajectoire des deux tornades ayant touché les Basses-Laurentides entre 19:00 et 20:00.

Trajectoire des deux tornades

Impacts

Les impacts furent nombreux compte tenu du nombre d’orages ayant sévit samedi après-midi et en soirée, et des régions touchées (Outaouais, Laurentides-Lanaudière, Montréal, Vaudreuil, Montérégie et Bois-Francs). D’autant plus que l’événement suit de quelques jours seulement une vague de jours pluvieux et orageux s’étendant sur la dernière semaine de juin et la première semaine de juillet. Voici une revue non-exhaustive des impacts par secteur d’activité.

Infrastructures:

À Boisbriand et St-Augustin-de-Mirabel, les vents violents de la tornade (jusqu’à 150km/h environ) endommagent des bâtiments, des arbres, des fils électriques et du mobilier urbain.


Photos ici-bas: http://pmjeff-aco.blogspot.com/

Image de la tornade Dommages causé par la tornade

Dans les Laurentides, la pluie crée un affaissement du sol et de l’autoroute 15 sur un segment de 12 km entre St-Jérome et Ste-Anne-des-Lacs. L’autoroute doit être fermée pour réparations.


À Montréal, les vents forts associés aux orages endommagent des arbres et font tomber un mur de brique. La pluie engendre des refoulements d’égouts et l’inondation de sous-sols de maisons et de certains segments de routes, forçant même des automobilistes à abandonner temporairement leur véhicule.


Orages et vents causent des dommages à Montreal

Environnement:

Plusieurs arbres sont endommagés ou carrément arrachés par la tornade dans la région de Boisbriand.

Photos: http://pmjeff-aco.blogspot.com/

Arbres déracinés

Pour une deuxième fois en une semaine, le débit de plusieurs rivières dans le sud-ouest atteint des niveaux records; les précédents records ayant été établis le 5 juillet (voir Semaine pluvieuse 28juin au 4juillet 2009.)
Source : suivi des rivières par le Centre d’Expertise Hydrique du Québec

À Val-Morin dans les Laurentides, un glissement de terrain est survenu mardi le 14 juillet suite à la pluie reçue le 11 juillet. Des résidents sont évacués.
Source : Ministère de la Sécurité Publique du Québec.

Agriculture:

Les pluies du 11 juillet viennent « enterrer » la saison des fraises en empêchant la récolte et en rendant les conditions propices à des moisissures et champignons. Une des pires saisons en 30 ans.

Loisirs et tourisme :

Report d’une course automobile (NASCAR) à St-Eustache dû à la pluie.

Les parcs aquatiques connaissent une baisse d’achalandage très importante.