Climat-Québec | Tornade à Mont-Laurier, 4 août 2009
Sauter au contenu principal   Afficher le menu pour clavier

Vous êtes ici : Accueil arrowPath  arrowPath Événements exceptionnels arrowPath Tornade à Mont-Laurier, 4 août 2009

Tornade à Mont-Laurier, 4 août 2009

Entre 14 :00 et 14 :50 le 4 août une tornade a touché le sol entre Deléage, à l’est de Maniwaki, et Mont-Laurier dans les Hautes-Laurentides. La force de la tornade a atteint le niveau F2 sur l’échelle de Fujita (vents « forts », 180-250 km/h) à Aumond et Mont-Laurier puis est demeurée au niveau F1 ailleurs (évaluation a posteriori par un météorologue). Des toits et murs de maisons furent littéralement « soufflés », des voitures déplacées, des poteaux et fils électriques sectionnés, et plusieurs arbres tordus et déracinés. Des 40 maisons endommagées, 28 furent rendues inhabitables (source : Sécurité civile du Québec). Aucune victime n’a été rapportée, seulement quelques blessés.

Tornade

Source: Environnement Canada, SMC-Québec

Maisons endomagés par la tornade

Batiments endommagés par la tornade

D'autre dégats

Source: Environnement Canada, SMC-Québec

La carte ici-bas montre la trajectoire de la tornade, d’une longueur d’environ 40 km. Une telle distance est hors de l’ordinaire puisque les tornades au Québec parcourent généralement quelques centaines de mètres à quelques kilomètres tout au plus.

Trajectoire de la tornade

Source: Rapport interne, SMC-Québec

L’image radar ici-bas montre la cellule orageuse ayant générée la tornade (cercle rouge), et sa trajectoire (flèche bleue).

Tornade sur le radar d'EC

Au moment où la tornade frappa, la région de Mont-Laurier ainsi que les régions avoisinantes était en « alerte d’orage violent ». En effet, les conditions météo favorables à de tels orages étaient réunies depuis tôt le matin et plusieurs cellules s’étaient formées entre 09 :00 et 10 :00 en amont, sur le Pontiac. À 11 :00, une « veille d’orage violent » fut émise, et à 12 :50 la veille fut changée en « alerte » pour avertir la population de l’imminence du phénomène. L’alerte fut réémise à 13 :54, soit 1h00 avant que la tornade ne se forme et touche le sol à Mont-Laurier, avec la mention explicite de tornade. À 14 :52, avant même que le bureau de prévision d’Environnement Canada ait pris connaissance d’une tornade dans la région, l’alerte fut réémise en rehaussant dans le texte la possibilité d’une tornade. Ci-dessous, des extraits des deux derniers bulletins du bureau de prévision. Ces bulletins sont distribués en temps réel aux médias (télévision et radio), aux autorités publiques, ainsi que sur les « canaux » d’Environnement Canada (site internet, répondeurs téléphoniques, radio-météo) :

Alerte de 13 :54 :
…CES ORAGES PRODUIRONT DES RAFALES DE 90 KM/H OU PLUS - DE LA
GRELE DE 2 CM OU PLUS - DE FORTES PLUIES - ET DE NOMBREUX
ECLAIRS. UN DE CES ORAGES PEUT PROVOQUER UNE TORNADES.

Alerte de 14 :52 :
…CES ORAGES PRODUIRONT DES RAFALES DE 90 KM/H OU PLUS - DE LA
GRELE DE 2 CM OU PLUS - DE FORTES PLUIES - ET DE NOMBREUX ECLAIRS.

===========================================================
ATTENTION...CERTAINS DE CES ORAGES SONT EXCEPTIONNELLEMENT
INTENSES ET L'UN D'EUX POURRAIT PRODUIRE UNE TORNADE.
===========================================================

Les images radar ici-bas montrent les orages à 11 :00, soit au moment de la « veille d’orages violents », et à 13 :00 soit au moment de l’alerte d’orage

Image radar à 11:00 et 13:00

Statistiques de tornades

Une tornade de catégorie F2 n’est pas rare au Québec, sans toutefois être fréquente. Une F2 revient à tous les 3 ans en moyenne depuis 1985 (selon celles qui ont été enregistrées). Ci-dessous, la climatologie des tornades par catégorie. La dernière F2 est survenue en 2006 (le 1 août 2006 à Lac-Drolet au nord de Mégantic). Quant aux tornades les plus fortes au Québec, de force F3, la dernière est survenue lors de la saison record de 1994 où 15 tornades avaient été observées. Étonnamment, elle aussi était survenue un 4 août (Aylmer, en Outaouais).

Tornades 1985-2009 Nombre Période de retour (ans)
F0 2,9 1
F1 1,7 2
F2 0,5 3
F3 0,2 6

En moyenne, il y a 5.3 tornades par été au Québec toutes forces confondues. Elles surviennent surtout en été, mais aussi occasionnellement au printemps et à l’automne. Ci-dessous, le profil annuel des tornades au Québec.

Distribution mensuelle des tornades au Québec, 1985-2009

La tornade de Mont-Laurier a fait ressortir l’importance des veilles et alertes émises par le Service Météorologique d’Environnement Canada. L’alerte d’orage violent, surtout lorsqu’elle mentionne la possibilité d’une tornade, est celle qui est la plus importante compte tenu de l’intensité du phénomène, et ce, malgré la courte durée de vie d’une tornade et ses dimensions plutôt restreintes. Des témoignages recueillis lors de l’événement de Mont-Laurier soulignaient l’absence de pluie, de grêle ou de tonnerre avant le passage de la tornade, ce qui rend le phénomène encore plus dangereux compte tenu de son effet de surprise. Ce genre de situation n’est pas rare puisqu’une tornade se forme à l’extérieur de la zone de pluie d’un orage. Il peut même y avoir des tornades sans zone de pluie aucune. Enfin, une tornade peut se déplacer lentement comme elle peut se déplacer très rapidement (jusqu’à 90 km/h), et toucher le sol et remonter au nuage plus d’une fois dans son parcours. Son évolution, sa durée de vie et son intensité sont quasi-impossibles à prévoir, d’où l’importance de prendre l’alerte de tornade au sérieux.

Bien que le Québec ne connaisse que 5 à 6 tornades par année, ce qui est bien loin des dizaines de tornades que connaissent les prairies chaque été, la violence du phénomène incite à la plus grande prudence.